ven.

04

févr.

2011

A l'heure de la sauvegarde du patrimoine littéraire et culturel berbère

Alors que l'intégration sonne à toutes les oreilles, notre groupe entonne et veut faire résonner les chants anciens, à la fois doux et forts, de nos aieux, afin que les jeunes générations, attachées à un coin de Kabylie ou toute autre terre traversée par les berbères, ne se désintègrent pas...

Que reste-t-il de  nos amours?, dit la chanson, oui, que reste-t-il de notre amour maternel, de notre langue maternelle?

Nous vous invitons à retrouver cet amour par un  voyage dans le temps à travers ces chants de la mémoire que nous souhaitons faire vivre.

Tala Nadia

5 commentaires